Sarsamarcuello est situé sur un terrain de plus en plus escarpé et accidenté.

Son plan de rues s'adapte aux irrégularités du terrain, de même que son église paroissiale, dans laquelle nous trouvons des zones de son périmètre difficiles à traverser. L'église est dédiée à Saint Nicolas de Bari et date du XVIIIe siècle.

Parmi ses maisons du XVIe au XVIIIe siècle, se distingue la "Casa Abadía" (maison abbatiale), où l'on peut distinguer une double travée jumelée, aujourd'hui aveugle.

A quelques kilomètres du village, nous pouvons accéder au spectaculaire mirador des vautours par une piste en bon état, une zone accessible où nous pouvons observer les oiseaux, mais aussi profiter du paysage environnant dominé par les mallos de Riglos, Peñarrueba et Agüero.

Avant d'arriver au mirador, nous passerons devant le pan de mur du château disparu de Marcuello, qui faisait partie de cette ligne défensive originale conçue par Sancho III el Mayor au XIe siècle, souverain du royaume de Pampelune, et qui formait un groupe géographique avec ceux de Murillo, Agüero, Ayerbe et Loarre.

Sarsamarcuello 003

Autour du château de Marcuello, il y a aussi l'ermitage de San Miguel, dont il ne reste que le chevet de style roman traditionnel du XIe siècle, et l'ermitage de Nuestra Señora de Marcuello, un temple qui regroupe des ajouts de différentes époques et styles.

Sarsamarcuello est aussi un arrêt obligatoire sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle à La Hoya de Huesca.

Il célèbre ses festivités le 21 janvier avec les feux de San Sebastián. Le pèlerinage en l'honneur de la Vierge de Marcuello a lieu le 21 mai et plus tard, en août, les principales festivités ont lieu à l'occasion de l'Ascension de la Vierge. Et enfin, les festivités mineures, en l'honneur de Saint Nicolas de Bari, le 6 décembre.

From:
FaLang translation system by Faboba