La gastronomie est l'une des principales valeurs de la Hoya de Huesca Carrel ne se contente pas d'être une simple vitrine mais elle fait partie d'un patrimoine culturel et constitue un signe indéniable d'identité. Ce terroir privilégié et généreux possède tous les facteurs permettant à un produit de s'affirmer et aux plats d'être authentiques et entièrement locaux. La gastronomie est le résultat d'un travail préalable, d'une sagesse qui prend sa source dans le sol, la campagne, le produit. C'est là où tout commence.

Sur cette terre de contrastes, où les paysages vont des sierras aux plaines, les ressources primaires s'adaptent logiquement à la terre. C'est l'environnement qui dicte ses normes, et les produits doivent donc s'adapter au sol et aux facteurs climatiques. Cela explique pourquoi certaines cultures subsistent et d'autres pas et pourquoi certains animaux sont privilégiés pour l'élevage. 

La Hoya de Huesca regorge de plaines céréalières, de jardins potagers fertiles et colorés, d'escadrons d'arbres fruitiers côtoyant de stoïques vignobles, de champs de légumineuses. Et l'eau est proche, très proche. Ce territoire n'est pas seulement agricole, il est également destiné à l'élevage de moutons, de porcs, de volaille, de petit gibier et de nombreuses autres espèces qui feront parti de notre garde-manger et de la gastronomie véritablement locale.

La région de la Hoya comprend également des produits tels que l'huile d'olive, des fromages typiques, du miel et de nombreuses variétés de champignons. Les restaurants et les cuisines des particuliers ont su tirer profit de cette kyrielle de produits du terroir.

Humm ! 

Les gens du coin racontent que certains plans mijotent depuis des années dans les marmites de la Hoya, et plusieurs d'entre eux figurent dans les cartes de restaurants de la région. 

Les soupes "afogadas" d'Ayerbe –à base de pain, d'œuf et d'huile–, la soupe de Huesca ou d'Aragon, les cardons à l'aragonaise– avec de la morue ou des côtes de porc–, le "salmorrejo" de la Hoya –à base d'œufs, de "torteta", de saucisse et de côte de porc– et la morue à l'ail de Huesca – à laquelle de l'aïoli est ajouté–, sont quelques exemples de la cuisine traditionnelle de la région.

La tradition culinaire porte également sur les viandes. Ainsi, parmi les recettes ancestrales, nous trouvons du mouton avec du riz et des pommes de terre, la daube de Huesca, la poule grillée de Casbas, la langue de veau "a la oscense", le chevreau aux artichauts à l'ancienne, le latin aux escargots – qui est selon les spécialistes un plat originaire de cette région et exporté dans les trois provinces d'Aragon–, la "caldereta" d'Ayerbe à base de viande de mouton et le lapin de Noël, à la manière de celui qui se cuisinait et se cuisine encore à La Sotonera tous les 25 décembre.

La tradition culinaire puis sa source dans ces plats, ainsi que dans de nombreux autres, qui sont aussi étroitement liés au territoire que Loarre l'est à son château et Riglos à ses mallos.

Les desserts de la région méritent le détour et font toute la saveur de la Hoya de Huesca. Le gâteau d'Ayerbe, la tresse d'Almudévar, les châtaignes en pâte d'amandes et les "colinetas" de Huesca, et les "empanadicos" de Loarre sont quelques-uns des desserts créés ou réalisés dans cette région et qui sont rapidement associés à leur lieu d'origine.

La Hoya de Huesca possède sa propre géocuisine authentique et accueille des produits et des recettes provenant d'autres latitudes. Cette région est aussi riche que ses paysages, aussi diverse que ces contrastes et aussi ouverte que ses habitants. La gastronomie est loin d'y être un élément secondaire, elle est au contraire un prétexte pour faire un voyage au goût exquis.

Bon appétit !

  • Sabores-de-la-Hoya-01
  • Sabores-de-la-Hoya-02
  • Sabores-de-la-Hoya-03
  • Sabores-de-la-Hoya-04
  • Sabores-de-la-Hoya-05
  • Sabores-de-la-Hoya-06
  • Sabores-de-la-Hoya-07
  • Sabores-de-la-Hoya-08
  • Sabores-de-la-Hoya-09
  • Sabores-de-la-Hoya-10


 

0
0
0
s2smodern
FaLang translation system by Faboba